Session 14 – 5 au 10 juillet 2017

Jouée le 13 janvier 2017

Présent

  • Chris (Shen Xiuying, chinois, étudiant au Ph.D. en études environnementales)
  • Stéphanie (Phoebe Hills, australienne, violoniste classique)
  • Olivier (Gustav Forsberg, suédois, photojournaliste et explorateur)
  • Isabelle (Marie-Pomme Viau, canadienne, médecin)
  • Fleurien (Nova Njaladottir, islandaise, inventrice, furry et experte en explosifs)
  • Thalie (Jeane Frei, a.k.a. « Hexadaze », américaine, programmeuse et hacker)

Absent

 

5 juillet 2017

  • Le groupe décide de retourner à Hyderabad pour aller voir les deux jumelles indiennes et s’assurer de leur bien-être. Jeane va en ligne pour réserver des billets d’avion, mais il n’y en a que quatre de disponibles. Elle en prend un pour Marie-Pomme, Gustav, Nova et elle-même. Phoebe et Shen iront les rejoindre le lendemain par un autre avion.
  • Le quatuor quitte l’Égypte en début de soirée et arrive à Hyderabad pendant la nuit. Quand ils arrivent à la maison des Gupta, tout semble calme, et il n’y a pas de lumière à l’intérieur. Gustav met son oreille contre la porte, et peut entendre quelque chose qui semble se balancer.
  • Il utilise Walk Through Earth et entre dans la maison. Dans le salon, il réussit à distinguer une forme pendue au milieu de la pièce. Il ouvre la lumière, et réalise qu’il s’agit de Poonam, la mère des fillettes. Il se précipite pour ouvrir la porte aux autres, et Marie-Pomme se précipite à l’intérieur. Elle coupe la corde et pose le corps au sol. Une inspection rapide montre qu’elle est morte depuis déjà plusieurs heures. À part les contusions autour du cou, il n’y a aucune marque de blessure. Gustav suggère que Jeane utilise son sort d’électricité pour la faire revenir à la vie, ce qui met Marie-Pomme en colère.
  • Nova fouille la pièce. Tout ce qu’elle trouve est un tabouret tombé de côté, ce qui semble confirmer la thèse du suicide.
  • À l’étage, le groupe trouve le corps horriblement mutilé de Chadri, le père, étendu dans son lit. Marie-Pomme l’examine rapidement et conclut qu’il est mort depuis environ 24 à 48 heures. Les autres cherchent la pièce, mais ne trouvent rien.
  • Dans la chambre des enfants, le lit superposé qui était probablement utilisé par Sahri et Mila est brisé, la section supérieure s’étant affaissée. Nova et Jeane fouillent la pièce, mais ne trouvent aucune trace de sang. Elles constatent que les poteaux du lit ont été arrachés par de grandes griffes.
  • Le groupe ne trouve rien de plus dans la maison. Aucunes marques d’animaux sauvages, pas de signe d’intrusion. Marie-Pomme en profite pour examiner les blessures infligées au corps de Chadri; à son grand désespoir, elle y trouve les marques de deux paires de griffes différentes. La conclusion semble que quelque chose, possiblement Imhotep, ait provoqué une transformation des deux fillettes en bêtes sauvages qui ont attaqué et tué leur père; puis quand leur mère a découvert ce qui s’est passé, elle a décidé de mettre fin à ses jours. À moins qu’elle n’ait été manipulée par Imhotep elle aussi.
  • Le groupe décide de s’en aller. Pour effacer toute trace de ce qui s’est passé, Nova met le feu à la maison. Elle joue un succès critique sur Explosives, et réussit à tout brûler sans faire de dégâts aux maisons voisines.
  • Le groupe décide de retourner immédiatement à l’aéroport pour attendre Phoebe et Shen.

 

6 juillet 2017

  • Vers le milieu de la matinée, Phoebe et Shen arrivent à Hyderabad, et le groupe a une discussion sur Imhotep. Ils craignent qu’il tente de s’allier, au moins temporairement, avec les Vékarils, mais Marie-Pomme indique que ce serait surprenant; ayant passé les cinq mille dernières années dans un tombeau, il n’a aucune idée du monde actuel, de la technologie, ou même que la Terre est ronde. Elle pense qu’il va plutôt se cacher un bon moment afin de s’habituer au monde moderne. Il est, après tout, très patient.
  • Shen appelle les Fils du Dragon sur son téléphone spécial pour les mettre au courant. Le vieil homme répond qu’Imhotep est très dangereux, mais partage l’opinion de Marie-Pomme qu’il va probablement prendre son temps avant de faire quelque chose d’important.
  • Le groupe, a maintenant le choix entre tenter de retrouver Imhotep et arrêter les Vékarils. Ils décident de se concentrer sur les Vékarils, car ils représentent un danger plus immédiat. De plus, ils ont une idée où ils se trouvent, et quel est leur but… et franchement, comme Imhotep semble être un mage très puissant, le confronter avec des pouvoirs magiques de débutant serait probablement du suicide.
  • La décision prise, le groupe décide de quitter les Indes et  de se rendre au Népal pour brouiller les pistes, avant d’aller au Pakistan. Ils arrivent à Katmandou en fin de soirée et prennent des chambres à l’hôtel.
  • Au dîner, le groupe a une autre longue discussion sur la manière de procéder pour retrouver les Vékarils. Plusieurs idées sont lancées:
    • Se faire passer pour des membres de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique;
    • Se faire passer pour des trafiquants d’armes;
    • Pénétrer dans une centrale atomique et déclencher une fausse alarme.
  • En fin de compte, le groupe sait que les Vékarils désirent non seulement la technologie des réacteurs et des bombes atomiques, mais aussi les connaissances scientifiques pour les utiliser. Il est certain que les gouvernements n’avoueront jamais la perte d’armes nucléaires, mais la disparition de scientifiques devrait avoir laissé des traces, ne serait-ce que dans leur famille.
  • Jeane va en ligne pour faire une recherche sur l’agence du Pakistan responsable des armes nucléaires, et découvre qu’elle est sous le contrôle des militaires.
  • Jeane contacte son groupe de hackers pour trouver quelqu’un qui lit le Punjabi. Un succès critique fait en sorte qu’un Pakistanais est justement en ligne à ce moment. Elle lui demande de fouiller les journaux et autres médias pour voir si des physiciens sont disparus dernièrement. Il lui demande une couple de jours pour faire les recherches… et une récompense en bitcoin.
  • Le groupe passe les deux journées suivantes à étudier leurs sorts.

 

8 juillet 2017

  • Le hacker pakistanais contacte Jeane avec une liste de cinq physiciens nucléaires, tous de la région d’Islamabad, qui semblent avoir disparu dans les dernières semaines. Deux travaillent pour les militaires, deux, dont une femme, sont professeurs de physique à l’université, et le dernier travaille à un réacteur nucléaire juste à l’extérieur de la capitale.
  • Jeane tente de trouver des rapports de police sur ces disparitions, mais ne trouve rien. Elle suppose que le gouvernement tente de garder cette information la plus secrète possible. Elle hacke ensuite les ordinateurs du gouvernement Pakistanais, et trouve l’adresse des cinq disparus.
  • Le groupe décide d’aller rencontrer les familles des disparus en se faisant passer pour des inspecteurs de l’AIEA chargés d’enquêter sur les disparitions. Nova réalise avec horreur qu’elle devra laisser tomber son costume de lapin pendant cette mission.

 

9 juillet 2017

  • Le lendemain, le groupe prend l’avion vers Islamabad. À l’aéroport, les femmes s’achètent des voiles pour ne pas trop attirer l’attention. À l’hôtel, ils prennent deux chambres, une pour les hommes et une pour les femmes.
  • Pendant la soirée, Jeane trouve des papiers officiels de l’AIEA sur le web et parvient, avec un jet de Forgery à défaut, à créer des papiers suffisamment réalistes.

 

10 juillet 2017

  • Le groupe se rend à la maison du premier disparu, Salman Badinij, qui travaillait dans une centrale nucléaire. Il habite une maison dans un quartier huppé d’Islamabad, un genre d’enclos résidentiel. Gustav se présente par lui-même au poste de surveillance et tente de convaincre le garde de le laisser entrer, mais l’homme ne parle pas l’anglais. Phoebe tente de lui jeter un Daze, mais il résiste – bien malgré lui. Ils finissent simplement par lui donner une couple de centaines de dollars en roupie.
  • Ils arrivent rapidement à la maison de Badinij où ils sont accueillis par sa femme, qui heureusement pour eux parle anglais. Comme elle n’a pas de raison de se méfier, elle leur raconte qu’il a disparu voilà 19 jours. Ils étaient couchés à l’étage une nuit, quand ils ont entendu des bruits en bas. Salman est descendu voir ce qui se passait, mais il n’est jamais remonté. Quand elle est descendue, il n’y avait plus personne. Elle a immédiatement appelé la police, mais ils n’ont pu le retrouver.
  • À la demande de Gustav, elle leur donne accès à l’ordinateur de son mari. Jeane utilise Machine Control pour bypasser l’écran de login, puis fouille les courriels et documents. La seule chose bizarre qu’elle trouve est un courriel venant du Attock Group, un important conglomérat pakistanais qui se spécialise dans l’énergie, invitant le physicien à participer à un projet de R&D pour le développement de nouvelles sources d’énergie basées sur le nucléaire. Sauf qu’une inspection rapide des headers montre que la provenance du courriel a été forgée. Salman a répondu, disant d’un ton sec que toute demande de collaboration devait passer par le gouvernement.
  • Le groupe remercie la femme et quitte la demeure.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s