Session 15 – 10 au 13 juillet 2017

Jouée le 10 février 2017

Présent

  • Chris (Shen Xiuying, chinois, étudiant au Ph.D. en études environnementales)
  • Stéphanie (Phoebe Hills, australienne, violoniste classique)
  • Olivier (Gustav Forsberg, suédois, photojournaliste et explorateur)
  • Isabelle (Marie-Pomme Viau, canadienne, médecin)
  • Thalie (Jeane Frei, a.k.a. « Hexadaze », américaine, programmeuse et hacker)

Absent

  • Fleurien (Nova Njaladottir, islandaise, inventrice, furry et experte en explosifs)

 

10 juillet 2017

  • Le groupe retourne à l’hôtel pour discuter de leur plans. Jeane investigue le courriel qui a été envoyé à Badinij. Il est facile pour elle de voir que le hacking a été fait par des amateurs, ou des personnes ne connaissant pas très bien la technologie. Aucune trace n’a vraiment été effacée, et elle est capable de remonter au serveur qui l’a envoyé, puis d’obtenir l’adresse IP de l’envoyeur. Avec un succès critique, elle réussit non seulement à établir que le message vient de quelque part dans Islamabad, mais aussi de quel quartier. Dans ce cas, il s’agit d’un quartier résidentiel d’environ 4 km carré.
  • Gustav propose de répondre de nouveau au courriel des Vékarils pour les forcer à se  manifester. Le problème est que ceux-ci vont savoir qu’il s’agit d’un piège puisque le scientifique est déjà sous leur contrôle. Ils vont donc soit ne pas se montrer, soit se montrer en assez grand nombre pour que ce soit très dangereux.
  • Phoebe propose plutôt de se faire passer pour la police pakistanaise, et d’envoyer un courriel à tous les physiciens connus leur demandant de les avertir s’ils ont reçu une offre semblable à celle de Badinij. Les autres qu’il s’agit d’une excellente idée.
  • Pour commencer, Jeane contacte l’université d’Islamabad pour parler à la secrétaire de Faiza Sherzai, une des professeures disparus. Elle utilise son Social Engineering pour obtenir le mot de passe du compte courriel du professeur, puis s’y connecte. Elle y trouve le courriel recherché avec les mêmes promesses, mais venant d’une autre firme nommée Bader. Sherzai a répondu qu’elle était intéressée, et un rendez-vous a été fixé. L’adresse IP de l’envoyeur n’est pas la même que pour Badinij, mais vient du même ISP.
  • Jeane hacke ensuite les ordinateurs de la police pakistanaise et se crée un compte courriel. Elle établit ensuite la liste des professeurs de physique nucléaire de l’université d’Islamabad, et leur envoie un message leur demandant s’ils ont reçu une offre d’emploi par courriel. Elle ajoute que cela est connecté avec la disparition de quelques-uns de leurs collègues.

 

11 juillet 2017

  • Le groupe prend une journée de congé pour étudier leurs sorts. Marie-Pomme se sent encore un peu coupable d’avoir été contrôlée par Imhotep, et va plutôt se changer les idées dans un zoo. Puis elle trouve un chenil et se rend volontaire pour promener des chiens.

 

12 juillet 2017

  • À la fin de la journée, Jeane a reçu plusieurs réponses de professeurs. La plupart sont négatives, mais deux indiquent qu’ils ont effectivement reçus une telle invitation. L’un d’entre eux, Mohammed Benhaoui, indique qu’il l’a reçu voilà seulement deux jours, et qu’il n’a pas encore eu le temps de répondre. En se faisant passer pour un agent de l’AIEA, Gustav le contacte pour obtenir son aide pour capturer les ravisseurs. Il réussit à le convaincre de coopérer avec un jet de Fast-Talk.
  • Au bout du compte, il est décidé que Benhaoui acceptera l’offre, et contactera ensuite le groupe pour leur dire où il doit rencontrer ses ravisseurs probables. Gustav utilisera Alter Body pour lui ressembler le plus possible, et se rendra au rendez-vous à sa place. Les autres suivront pas trop loin derrière.
  • Vers la fin de l’après-midi, Benhaoui les informe que son rendez-vous aura lieu dans un petit café au centre-ville d’Islamabad. Ils le remercient et se préparent à y aller. Gustav fait son Alter Body pour modifier son apparence, et Phoebe utilise Alter Voice pour changer sa voix. Marie-Pomme déguise les autres du mieux qu’elle peut, et les filles enfilent une burka.
  • Gustav se rend ensuite au café, alors que les autres restent à l’extérieur. Quelques minutes plus tard, un homme vient le rejoindre, à l’apparence pakistanaise mais parlant avec un accent anglais très générique. Il dit que son groupe est intéressé à un nouveau type de réacteur nucléaire, et lui sort son baratin. Gustav lui pose quelques questions, puis finit par accepter l’offre. L’homme propose ensuite d’aller visiter ses futurs bureaux, et il accepte.
  • Gustav et l’homme sortent du resto, puis montent à l’arrière d’une automobile noire. Deux autres hommes sont déjà assis à l’avant. Shen et Marie-Pomme les suivent à bord de leur automobile, alors que Phoebe et Jeane doivent prendre un taxi et soudoyer le chauffeur.
  • Après plusieurs minutes à rouler, ils réalisent qu’ils se dirigent vers le quartier où les Vékarils ont probablement leur quartier général, et décident d’intervenir. Marie-Pomme accélère et fonce dans le derrière de la voiture noire – mais comme elle manque son jet de Driving, sa vitesse est trop grande et le choc lui cause trois points de dégâts aux jambes, ainsi qu’à Shen. Le chauffeur de la voiture noir réussit à garder le contrôle et accélère. Marie-Pomme accélère après lui et tente de faire une queue de poisson, mais elle manque sa manœuvre.
  • Dans la voiture noire, Gustav insiste pour s’arrêter et descendre, mais son compagnon indique que les poursuivants sont probablement des concurrents prêt à tout pour empêcher leur alliance. Gustav se penche soudainement par-dessus le siège avant, saisit le frein à main, et l’actionne. La manœuvre prend le chauffeur par surprise, et il perd le contrôle du véhicule, qui glisse sur le côté et s’arrête.
  • Marie-Pomme réussit son jet et arrête également sa voiture. Gustav tente de sortir, mais réalise que les portes arrières n’ont pas de poignée. Il annule son Alter Body et reprend son apparence normale. L’homme à côté de lui est pris par surprise, mais ensuite semble le reconnaître et tente de le paralyser. Il résiste.
  • Finalement, tout le monde sort des voitures, y compris Jeane et Phoebe qui sont arrivées entre temps, et les deux groupes se retrouvent dans un face-off. Les ravisseurs offrent de relâcher Gustav si le groupe les laisse partir en paix. Shen dit qu’ils connaissent les objectifs des ravisseurs et veulent établir un dialogue avec eux, mais ceux-ci jouent les innocents. Finalement, celui qui semble leur chef dit qu’il va informer son supérieur de leur offre, et demande un moyen de contacter le groupe. Shen lui donne le numéro de téléphone de l’hôtel, puis les deux groupes partent chacun de leur côté.
  • Marie-Pomme profite du trajet de retour à pied pour faire des guérisons. Quand ils arrivent finalement à l’hôtel. Shen, Gustav et Marie-Pomme décident de passer la nuit à la maison de Benhaoui pour le protéger. Avant d’arriver, Gustav reprend les traits d’un pakistanais, puis ils vont se présenter.

 

13 juillet 2017

  • En pleine nuit, alors que Jeane, Phoebe et Nova sont endormie, la porte de leur suite est défoncée et une dizaine de formes noires entrent dans la pièce. Nova, qui dormait sur le sofa, se réveille instantanément à cause des vibrations et met une des formes en feu, mais elle est rapidement paralysée.
  • Phoebe saisit son violon et sort de sa chambre. Quatre formes se dirigent vers elle. Elle leur jette un sort de Terror, et les atteint tous. Malheureusement, trois d’entre eux réussissent leur jet de Will à -3, alors que le dernier s’écroule par terre. À la seconde suivante, elle est paralysée à son tour.
  • Jeane saisit un téléphone et envoie un texto HELP! aux autres, puis prépare un Lightning. Elle ouvre la porte, se retrouve face à face avec cinq formes, et blaste le premier avec son électricité. Une des formes tente de s’agripper, mais elle l’esquive et ferme la porte. Elle coure vers la fenêtre, mais comme la chambre est au troisième étage, elle ne s’ouvre pas. Jeane saisit une chaise et tente de la fracasser, mais elle n’est pas assez forte. La porte de la chambre s’ouvre, et les formes entrent. Elle frappe de nouveau la fenêtre, mais c’est trop tard. Elle est paralysée.
  • Les trois femmes sont transportées à l’extérieur, puis déposées dans le coffre de deux voitures qui disparaissent dans la nuit.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s