Session 64 – 31 décembre 2020

Jouée le 20 juin 2019

Présent

  • Stéphanie (Phoebe Hills, australienne, violoniste classique, spécialiste en magie basée sur la musique et manipulation des émotions)
  • Isabelle (Marie-Pomme Viau, canadienne, médecin, guérisseuse et nécromancienne)
  • Thalie (Jeane Frei, a.k.a. « Hexadaze », américaine, programmeuse, hacker, et technomage.
  • Olivier (Gustav Forsberg, suédois, photo journaliste et explorateur, spécialiste dans l’art de l’infiltration et l’Étincelle de Vie)
  • Sami (Kyrasath, Cerebrate, ?)

Absent

  • Fleurien (Nova Njaladottir, islandaise, inventrice, furry, experte en explosifs, inventions, magie du feu et enchantements)
  • Chris (Shen Xiuying, chinois, écologiste, pratiquant des arts martiaux et magie des éléments)

 

31 décembre 2020 – système solaire de la supernova

  • Le groupe défait les six créatures sans trop de difficulté. Seule Jeane, pendant le combat, finit par entrevoir leur vraie forme derrière le brouillard, quelque chose de noir et cauchemardesque.
  • Cinq des créatures sont détruites, alors que la dernière, atteinte par l’Étincelle de Vie de Gustav, se relève. Le brouillard qui l’entoure disparaît, révélant bizarrement une forme humaine. Le groupe tente de communiquer avec elle, mais sans résultat. Marie-Pomme s’approche en préparant un sort, mais la créature s’enfuit en courant.
  • Le groupe se lance à sa poursuite, mais quand ils arrivent à la salle centrale, ils la trouvent vide. Ils embarquent donc sur la plateforme, qui se met à descendre. Ils se retrouvent dans une salle circulaire, sans aucune sortie apparente. Gustav va dans la direction de leur vaisseau, et utilise son Étincelle de Vie. Cela a un effet de répulsion sur le mur, qui s’ouvre pour les laisser passer. Derrière eux, ils voient la plateforme commencer à remonter, et des bruits de conversation en Vankar venant d’en haut. Puis le mur se reforme derrière eux.
  • Le groupe arrive finalement jusqu’à Kazhina qui descend la passerelle pour les accueillir. Elle les avertit par les haut-parleurs externes que l’atmosphère dans la salle est en train de disparaître, et ils se mettent à courir. Gustav manque son jet de HT et tombe à genou, mais Marie-Pomme et Shen viennent lui donner un coup de main. Shen fait un Create Air pour gagner quelques secondes, alors que Marie-Pomme aide le Suédois à se relever. Puis Shen le saisit à bras le corps et le met sur ses épaules avec un Power Blow pour le porter à l’intérieur.
  • Le groupe monte à bord de Kazhina. Celle-ci leur indique que la salle où ils sont est en train de se rétrécir, et que la porte extérieure est en train de se refermer. Marie-Pomme s’installe à sa station de combat et détruit la porte avec un barrage de rayons d’énergie. Phoebe réussit ensuite à piloter Kazhina à travers l’ouverture.
  • Jeane active la console de communication. C’est le silence pendant quelques secondes, puis elle entend la voix d’Imhotep qui les prévient que les Vankars sont en train de préparer quelque chose, et qu’ils sont mieux de s’en aller au plus vite. Phoebe prépare un saut d’urgence, mais avant qu’elle ne puisse terminer, la forteresse disparaît. Au même moment, Kazhina les informe qu’il y a quelque chose d’accroché à l’extérieur de sa coque.
  • Au même moment, sans que personne ne puisse réagir, la membrane autour de la supernova disparaît et le vaisseau se retrouve immédiatement plongé dans un champs d’énergie inimaginablement puissant, qui aurait dû les vaporiser instantanément. Étrangement, le vaisseau reste intact. Kazhina les informe qu’elle détecte une espèce de bulle qui les entoure, et peut sentir maintenant deux présences; celle contre la coque, et une deuxième puis loin en train de se rapprocher.
    • Elle spécifie qu’elle “sent” la présence qui s’approche, mais pas par ses senseurs, car aucun d’eux ne peut fonctionner dans cet environnement. C’est plus comme une conviction qu’elle a.
  • Gustav et Marie-Pomme enfilent chacun une combinaison spatiale et sortent à l’extérieur. Entourés par un blanc éclatant qu’ils doivent presque totalement filter, ils se déplacent le long de la coque jusqu’à l’endroit où Kazhina a détecté la présence…  et y découvrent la même créature qui s’était enfuie auparavant, simplement agrippée à la coque, sans aucune combinaison. Ils la ramène à l’intérieur, sans qu’elle montre de signe d’hostilité. Une fois à l’intérieur, le trio reste dans le sas afin de décider quoi faire. 
  • Marie-Pomme tente de communiquer avec l’intru, mais il ne semble pas comprendre. Kazhina ne veut pas le laisser entrer, car il s’agit d’un type de vie qu’elle ne connaît pas. Lorsque Gustav utilise son Étincelle de Vie à la plus petite intensité et le touche, l’intru est brûlé assez gravement et fait un saut en arrière. C’est assez pour convaincre Gustav qu’il s’agit d’une créature maléfique.
  • Kazhina les informe que la deuxième présence sera là dans une quarantaine de minutes. 
  • Le groupe décide d’amener l’intru dans une chambre pour l’interroger, mais ça ne donne pas grand chose, sauf pour apprendre son nom qui semble être Kyrasath. Il semble émettre une odeur plutôt désagréable. Phoebe joue un peu de musique pour voir sa réaction, et il semble apprécier.
  • Le groupe discute ensuite quoi faire avec l’intru, mais il ne semble pas y avoir de consensus. Alors que Marie-Pomme tente d’expliquer aux autres qu’il est inoffensif, elle le regarde du coin de l’oeil – et voit, au lieu d’un humain, un être horrible et tout noir (elle joue un succès critique sur son jet de Vision). Mais ça ne dure qu’une seconde, et il reprend aussitôt sa forme humaine. Quand elle demande aux autres, aucun d’entre eux n’a vu cette transformation.
  • Devant cette situation, Gustav refuse catégoriquement de laisser Kyrasath sortir de la chambre, et demande même à Marie-Pomme d’appeler ses morts-vivants pour qu’ils servent de gardiens. Mais comme elle a utilisé son habileté pendant le combat précédent, elle ne peut pas – et ne peut s’empêcher de demander à Gustav pourquoi il veut qu’elle utilise sa nécromancie qu’il déteste tant. 
  • Alors qu’ils continuent à discuter, ils entendent des cognements contre la coque externe. Kazhina les informent que cela vient du sas, comme si quelqu’un demandait à entrer. Incrédules, ils décident d’y retourner et d’ouvrir la porte. Une grande silhouette apparaît contre la lumière extérieure, revêtue d’une  longue toge cachant tout son corps. Elle pénètre dans le sas et la porte se referme derrière elle. Elle cogne ensuite sur la porte interne pour qu’on la laisse entrer. Jeane prépare un Lightning, puis les autres ouvrent la porte. L’être s’avance et, voyant l’électricité jaillissant des mains de Jeane, fait un geste et le sort est dissipé. 
  • L’être reste immobile quelques secondes, puis dit d’une voix moqueuse qu’il était temps que le groupe le trouve. Aussitôt sa forme change, et il prend l’apparence d’un singe d’environ quatre pieds de haut, qu’ils reconnaissent tous (sauf Kyrasath bien sûr) comme un E’birm. Le singe dit que son nom est Master, et que le groupe peut l’appeler Master.
    • Il touche Kyrasath et lui donne instantanément la capacité de comprendre et parler la langue du groupe, “pour simplifier les choses.”
    • (Le groupe se rappelle que les E’birm ont disparu voilà plus d’un milliard d’années, après avoir changé certaines des lois fondamentales de l’univers. Un de leur ennemi a profité de ce moment de faiblesse pour leur lancer une malédiction qui les a fait disparaître, et qui soumet toute personne voulant parler d’eux à des accidents très fâcheux, et même mortels).
    • Dans son style moqueur habituel, Master explique que les E’birm n’ont pas vraiment disparu, mais ont plutôt été transportés sous forme psychique à l’intérieur de l’horizon de trous noirs ou de trous blancs, où ils sont incapables d’affecter l’univers. C’est le prix qu’ils ont dû payer pour modifier la réalité de l’univers. Et ce n’est que lors d’événements majeurs, comme l’explosion d’une supernova ou la formation d’un trou blanc, où les barrières entre les dimensions sont très affaiblies, qu’ils peuvent brièvement interagir avec l’univers physique.
    • Lui-même n’a le temps de leur parler que parce qu’il n’est plus capable de contacter ses vrais clients dans une autre dimension, un groupe semi-divin qui s’est fait prendre les culottes baissées et flottent maintenant seuls dans le vide spatial, sauf pour un démon femelle qui s’est fait engrossée par une divinité hindou et qui est maintenant prisonnière d’un dieu, et tout ça c’est bien compliqué.
    • Il révèle que la seule raison pour laquelle il est ici est pour bien faire comprendre au groupe que le vrai ennemi, ce ne sont pas les Vankars, ni Imhotep, ni même la nécromancie. Non, le vrai ennemi, ce sont les Purificateurs, ces créatures gigantesques, semi-organiques semi-machine, qui ont détruit toutes les races intelligentes dans la galaxie voilà plus d’un milliard d’années.
      • Dans ce temps, les Purificateurs étaient vu comme les exécuteurs d’une rétribution divine contre ceux qui avaient joué avec les forces fondamentales de l’univers, et qui sont disparues une fois leur travail accompli. Mais il n’en est rien. En fait, les très mals nommés Purificateurs sont des créatures monstrueuses qui ont pu envahir cette dimension lorsque les actions pendant la grande guerre ont affaibli considérablement les frontières entre les dimensions de façon permanente.
    • Les Purificateurs avaient comme objectif la destruction totale de la vie dans notre univers. Mais les E’birm, bien avant la grande guerre, avaient appris leur existence, et les modifications qu’ils ont fait à l’univers étaient justement pour le rendre hostile aux Purificateurs, qui n’ont eu d’autre choix que de l’abandonner après quelques dizaines d’années, et retourner dans leur dimension. Tout plan pour faire revenir les Purificateurs doit donc être abandonné sur le champs, car cela pourrait causer la destruction de cette dimension.
    • Un mensonge qui a été propagé est que la technologie est responsable de la destruction massive qui a causé l’arrivée des Purificateurs. Mais c’est faux, car la magie est tout aussi responsable. Il explique qu’il existe un type de magie fondamentale, une magie quantique qui va bien au-delà des simples sorts – un peu comme la mécanique quantique va bien au-delà de la physique classique. C’est l’utilisation de ses deux forces combinées qui a causé tant de dommage.
    • Les Purificateurs ne peuvent ouvrir la porte entre les dimensions par eux-mêmes, cela prend des actions des deux côtés. Par contre, il a peur qu’après un milliard et plus d’années, la protection de l’univers offerte par les E’birm ne se soit considérablement amoindrie.
    • Pour lui, Imhotep et Vyarzaval sont des êtres comme les autres, pas plus intelligent que les humains, simplement plus avancés. Comme ils ont été pris sur Terre au début du conflit, ils n’ont aucune connaissance de la vraie nature des Purificateurs car ils ne les ont jamais rencontrés.
    • Il n’a pas les connaissances nécessaires sur l’état du monde actuel pour conseiller le groupe sur une marche à suivre, ils devront décider cela par eux-mêmes. Tout ce qu’il sait, c’est qu’ils doivent faire échouer tout plan basé sur le retour des Purificateurs.
    • Il implique fortement que Kyrasath ne se connait pas vraiment, et a un rôle surprenant à jouer dans tout ça. Il lui conseille d’ailleurs de trouver le “coeur des Cerebrates”, bien qu’il ne sait pas où il se trouve. Mais ce sera probablement important pour lui.
      • Gustav tente de convaincre Master que Kyrasath n’est pas “bon” car il est repoussé par l’Étincelle de Vie. Celui-ci lui répond que ça n’a rien à voir, que l’Étincelle de Vie n’a aucune moralité, et que la réaction de Kyrasath est purement physiologique. Gustav n’accepte pas vraiment cette réponse, et s’engueule avec Master et les autres.
      • Gustav revient sur les avertissements des E’birm sur la nécromancie. Master explique que de ramener des personnes à la vie est dangereux pour la réalité. Il ajoute cependant que ça ne s’applique pas aux corps réanimés comme ceux que Marie-Pomme peut appeler. Par contre, faire une résurrection complète est quelque chose de vraiment problématique. Pas trop lorsqu’il s’agit d’un acte isolé, mais certainement s’il se fait à grande échelle.
    • Gustav demande quand ses gênes E’birm vont s’activer. Master répond que le Suédois n’a pas littéralement de gênes E’birm, ça serait impossible puisqu’il n’y avait pas encore de vie sur Terre quand les E’birm ont disparu. Il explique cependant que la volonté peut influencer le côté magique de la réalité, et que s’il croit fermement à quelque chose et qu’il se trouve dans des place spéciales, il pourrait se passer quelque chose.
    • Au grand déplaisir du groupe, Master ne sait rien de particulier sur les Focus. Comme Imhotep et Vyarzaval, il sait qu’ils existent, mais sans plus, et sa race n’a aucune connaissance particulière. Il examine le Focus terrien, et détecte un sort de tracking camouflé par un autre sort. Il réussit à les annuler.
    • Il sait que les armes atomiques sont le premier pas vers le genre d’armes qui peut détruire des systèmes solaires, mais elles ne sont pas vraiment dangereuses  par elle-même – pas à l’échelle galactique, du moins.
    • Marie-Pomme lui explique la situation avec les Qwardi. Master plonge dans ses pensées pour avoir des informations supplémentaires, mais quand il reprend ses esprit, il semble ébranlé. Il dit reconnaître les Qwardi; leur espèce existait déjà à l’époque des E’birm voilà plus d’un milliard d’années! Il est pourtant complètement invraisemblable qu’une espèce ait pu survivre si longtemps. 
      • Même à ce moment ils étaient la seule race qui semblait savoir comment interagir avec son focus.
      • D’après ce qu’il a pu voir, ils semblent avoir oublié ce qui leur permettait de contrôler leur focus, et ne le font maintenant que de façon instinctive. Il se peut cependant que cette connaissance soit enfouie quelque part dans d’anciennes ruines ou lieux Qwardi perdus.
    • Il est probablement possible de réparer le soleil des Qwardis, mais il doute sincèrement que la technologie nécessaire existe dans la galaxie.
  • Le groupe discute de leur prochaine action. Le plus important pour ceux semble être de discuter avec Vyarzaval.
  • Master fait quelque gestes sur Marie-Pomme et dit qu’elle devrait être correcte maintenant car il a pu arranger ses “chakras.” Quand les autres lui demandent de quoi il parle, il semble surpris de voir qu’aucun d’eux n’a réalisé que Marie-Pomme était elle-même une mort-vivante, et il part à rire. Mais il ajoute qu’elle est la même personne qu’avant.
    • Gustav est évidemment méfiant, mais réalise que son Étincelle de Vie fonctionne correctement sur elle, tout comme la gestalt. Il est donc un peu rassuré.
  • Avant de partir, Master les prévient qu’à moins d’un autre phénomène équivalent à la supernova, il ne pourra revenir les voir. De toute façon, il faut qu’il retourne à sa bande d’idiots dans l’autre dimension.
    • Gustav lui demande si Thor est encore là. Sa réponse est qu’il n’est pas dans cette dimension, mais dans une des autres. Le conflit que le groupe vit se passe en fait sous différentes formes dans pas mal toutes les dimensions.
  • Master leur dit adieu et sort par le sas. Aussitôt, le vaisseau est déplacé instantanément à l’extérieur du champs d’énergie de la supernova (et Gustav se remet à vomir). Phoebe calcule une nouvelle trajectoire, puis le vaisseau saute en hyperespace.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s