Session 103 – 29 janvier 2024

Jouée le 20 janvier 2021

Présent

  • Isabelle (Marie-Pomme Viau, canadienne, médecin, guérisseuse et nécromancienne – et morte-vivante)
  • Thalie (Jeane Frei, a.k.a. « Hexadaze », américaine, programmeuse, hacker, et technomage)
  • Stéphanie (Phoebe Hills, australienne, violoniste classique, spécialiste en magie basée sur la musique, le son et la manipulation des émotions)
  • Olivier (Gustav Forsberg, suédois, photo journaliste et explorateur, spécialiste dans l’art de l’infiltration et l’Étincelle de Vie)
  • Chris (Shen Xiuying, chinois, écologiste, pratiquant des arts martiaux et magie des éléments)

29 janvier 2024

  • Avant de quitter la planète des Qwardi, le groupe décide de refaire un rituel de guérison, cette fois en présence de leur leader.
  • Le groupe se concentre pendant plus de 100 minutes, avec Jeane qui accumule l’énergie de la Grande Machine à coup de 169 points de fatigue par seconde. Sentant un peu ce qui se passe, le Qwardi pose son Focus au milieu du groupe et grimpe dessus. Quand vient le temps de faire son Cure Disease, Marie-Pomme a donc un peu plus de 1,014,500 points d’énergie à sa disposition et fait son sort sur plus de 500,000 hex – et roule un 3 naturel! Elle sent toute son énergie absorbée par le Focus Qwardi; rien ne se passe pendant quelques secondes, puis soudainement l’énergie explose hors du Focus  comme un feu d’artifice et se propage à grande vitesse dans toutes les directions, sa force multipliée.
    • Le groupe reste pratiquement paralysé pendant quelques minutes, puis Gustav sent son Étincelle de Vie s’activer par elle-même, et le groupe se retrouve plongé dans une vision. Ils se voient marchant dans un long tunnel, et savent instinctivement qu’ils se trouvent toujours sur la planète.  Éventuellement ils arrivent dans une gigantesque caverne au milieu duquel se trouve un grand bâtiment ultra-moderne.
    • Quand ils s’approchent, ils peuvent voir deux silhouettes de Qwardi tracées sur les murs, mais des Qwardis plus grand, plus large, avec des vêtements sophistiqués. Soudain les deux silhouettes sortent du mur et s’avancent vers eux. Une voix retentit dans leur tête, leur disant: “Les secrets du passé doivent rester dans le passé! Ne faites pas revenir les temps maudits!”
    • La vision se termine à ce moment.
  • Après avoir repris leurs esprits, ils peuvent voir tout autour d’eux des pousses de plantes sortir du sol à vitesse accélérée. Le leader Qwardi les regardent étrangement et leur dit que ce qu’ils viennent de voir vient “d’avant.” Puis il s’écroule au sol. 
    • À court d’énergie et épuisée, Marie-Pomme l’examine du mieux qu’elle peut mais ne trouve aucune blessure. Ils décident de le ramener sur Kazhina pour le moment.
    • Une fois à bord, Shen utilise le scanner pour déterminer la surface de la planète ayant été guérie, et constate que non seulement celle-ci est énorme, près de 100 km carré, mais elle continue de s’étendre dans toutes les directions à raison de 50 mètres par seconde.
    • Le groupe discute brièvement de ce qu’il y a à faire. Gustav préférerait obéir à la vision et partir immédiatement, mais Phoebe pense que c’est prématuré, et qu’il semble déjà être trop tard pour prévenir le retour des temps maudits.
    • Avant de prendre sa décision, le groupe décide de prendre une bonne nuit de repos. Leurs rêves sont pratiquement idylliques, et quand ils se réveillent, ils sont complètement revigorés..
  • Le groupe se rend au chevet du Qwardi. Celui-ci est assis sur son lit et semble les attendre. À leur entrée, au lieu de son enthousiasme habituel, il leur fait juste signe de s’asseoir. Quand il parle, même son ton de voix est différent, plus posé, plus calme. Il pense que tout ce qui s’est passé hier a activé l’implant dans son cou (le groupe note que c’est la première fois qu’il utilise un terme aussi… “technologique” qu’”implant”) et qu’il a maintenant en tête un souvenir des Qwardis avant leur régression. C ‘est ce flot soudain de souvenirs qui l’a assommé.
    • Il confirme que la place que le groupe a vu dans sa vision existe bien quelque part au centre de la planète, et qu’il contient les secrets de la civilisation Qwardi. L’avertissement reçu ne s’adresse pas directement à eux, mais est plus un avertissement générique pour tous ceux qui découvriraient ce lieu par hasard.
    • Il peut maintenant se rappeler que les Qwardi ont commis des atrocités dans le passé en voulant bien faire, bien qu’il ne se rappelle pas des détails. C’est pour les oublier qu’ils ont volontairement régressé. Il sait comment utiliser son implant pour les oublier de nouveau, mais ne le fera pas immédiatement car il pense que sa planète et/ou son Focus veulent qu’il se rappelle. Il va donc attendre que la situation soit normalisée.
    • Il informe Phoebe que sa présence sera nécessaire pour pénétrer dans la place secrète. Les Qwardis originaux, contrairement à leurs contemporains, ne connaissent rien du concept de musique, et c’est pourquoi la place est scellée par des barrières musicales, de façon à empêcher tout Qwardi “original” de pouvoir y pénétrer. C’est peut-être ce qui a aussi amené les “nouveaux” Qwardis à aimer autant la musique.
  • Le Qwardi se rend au poste de pilotage et montre où se trouve l’entrée du tunnel, pas très loin de la place où le groupe s’est posé.  Il ne sait pas vraiment ce qui attend le groupe, et est disposé à les accompagner, mais sait pas jusqu’où il pourra se rendre.
  • Le groupe descend à la place désignée et se retrouve devant une paroi pierreuse. Phoebe sort son violon et improvise une toune inspirée de son concert avec les Qwardis. Après quelques minutes, elle réussit à se mettre dans le bon mood et prend de l’assurance. Finalement, la paroi devant eux disparaît, révélant l’entrée d’un tunnel qui plonge dans le sol à la verticale. Comme ceux sur Terre, dès qu’ils s’y engagent, la gravité change à 90 degrés pour qu’ils puissent marcher normalement. Le Focus Qwardi se met à émettre de la lumière.
  • Après plusieurs heures, le tunnel se redresse à l’horizontal, et débouche sur la grande caverne qu’ils ont vue en rêve, sauf que le bâtiment au centre semble beaucoup plus âgé. 
  • Le groupe s’avance vers le bâtiment. Phoebe continue à jouer, mais il n’y a aucun effet apparent. Jeane fait un Seek Machine mais ne détecte absolument rien, comme si le bâtiment n’existait pas. 
  • Devant la porte, Phoebe change sa toune pour instiller une envie d’exploration. Le Focus Qwardi flashe brièvement, et la porte s’ouvre. Derrière c’est le noir total pendant quelques secondes, puis une lumière finit par s’allumer, suivi d’une autre. Le Qwardi les prévient que quelque chose l’empêche de s’avancer et que le groupe doit continuer seul. Il ajoute que le groupe va probablement faire des découvertes accablantes, et leur rappelle que la notion de bien et de mal est relative; même des espèces qui considèrent représenter le bien peuvent commettre des atrocités quand on les met au pied du mur. 
    • Marie-Pomme, Phoebe et Jeane ont aussitôt un flashback au moment où elles ont mises à mort de façon plutôt sadique et cruelle les adversaires des Griffes du Dragon, et se sentent mal à l’aise (sauf Marie-Pomme, pour qui le souvenir apporte un sourire à ses lèvres). 
  • Ils entrent à l’intérieur et trouvent la place étrangement stérile, avec des murs blancs. Ils atteignent une autre porte qui s’ouvre par elle-même. De l’autre côté, ils se retrouvent dans une grande salle d’environ 30m x 20m, avec 10 piliers sortant du sol, de 1m x 1m et d’environ 1m50 de haut. Phoebe joue une mélodie pour représenter le réveil, mais il n’y a pas de réaction. Gustav touche un pilier avec son Étincelle de Vie, et soudainement le signe de Thor apparaît. Il le touche, mais sans effet. 
    • Il fait la même chose avec les autres piliers, et le signe apparaît sur chacun d’eux. Une inspection montre cependant que les signes, bien que presque identiques, ont de petites différences: une des pattes du signe se termine à une hauteur différente sur chaque pilier. Phoebe les examine attentivement d’un point de vue musical, et réalise que les différences de hauteur sont très régulières, toujours plus ou moins un centimètre, mais dans un ordre mélangé. Elle part donc du principe que le signe de Thor est en fait une portée, et que la hauteur de la patte indique la note à jouer. En mettant cela en correspondance avec sa connaissance de la musique Qwardi, elle en arrive à une série de 10 notes.
    • Phoebe joue les dix notes, et dès qu’elle a terminé, elle entend une mélodie dans sa tête. Elle la reproduit fidèlement, et une porte s’ouvre dans le mur du fond.
  • Ils suivent un autre corridor et débouchent dans une salle plus petite avec seulement trois piliers. Le mur du fond est transparent, et ils peuvent voir plus loin ce qui semble être une grande machine. Jeane tente un Seek Machine, mais ne peut toujours rien sentir. Gustav active les trois piliers avec son Étincelle de vie, puis Phoebe joue les trois notes. Aussitôt, plusieurs autres piliers sortent du sol, formant un cercle autour d’eux. Il y en a une trentaine en tout.
  • Après que Gustav les ait activés, Phoebe examine les signes de Thor, et voit qu’ils sont plus variés en hauteur, formant une gigantesque partition de 30 lignes. Elle note que les changements de note sont très progressifs, sauf entre deux piliers; elle déduit donc que l’un est le début de la séquence, et l’autre la fin. Elle joue les 30 notes, et dès qu’elle termine, elle entend une autre mélodie dans sa tête, mais cette fois une mélodie extrêmement complexe, rapide, et dont les notes sont très dures à distinguer l’une de l’autre.
  • Au même moment, le mur transparent disparaît et de nombreuses silhouettes translucides apparaissent tout autour d’eux, ayant une forme de Qwardi de  deux mètres de haut et flottant dans les airs. Les fantômes s’approchent du groupe d’un air très menaçant.
  • Shen, Marie-Pomme, Jeane et Gustav entourent Phoebe pour la protéger pendant qu’elle tente de reproduire la mélodie. Marie-Pomme met un sort de Affect Spirits sur les gants de Shen et le marteau de Gustav pour leur permettre de toucher les fantômes.
    • Après quelques attaques, le groupe se rend compte qu’il sera impossible de détruire tous les fantômes (il y en a des centaines), alors ils décident de se concentrer sur la  défense de Phoebe.
    • Phoebe, quand à elle, tente de reproduire la musique folle avec son violon, mais c’est extrêmement difficile. Elle roule à -17 sur son jet de Musical Instrument, avec +1 à chaque tour supplémentaire au fur et à mesure qu’elle s’habitue à la mélodie. Heureusement pour elle et le groupe, dès la troisième ronde elle réussit son jet à 7 ou moins.  Mais ce n’est pas suffisant, et elle doit maintenir sa musique pendant deux autres secondes.  Les fantômes tentent désespérément de briser sa concentration,  mais les autres la protègent, et elle réussit à garder sa concentration.
    • Finalement, Phoebe termine la dernière note, et les fantômes disparaissent instantanément.
  • Les blessures sont guéries, puis Jeane tente de nouveau un Seek Machine. Cette fois, elle est capable de détecter des machines tout autour d’elle. Elle se rend à celle qui lui fait face et fait un Reveal Function, qui lui dit qu’il s’agit d’un système de stockage. Elle réussit un Machine Speak et se présente à la machine. 
    • Celle-ci lui dit que son rôle est de conserver les mémoires du peuple des Qwardi sur des millions d’années.
    • La raison précise pour laquelle les Qwardi ont choisi de régresser est que ce sont eux qui sont responsables de la venue des Purificateurs dans l’univers. La guerre allait tellement mal pour eux qu’ils se sont mis à utiliser des tactiques désespérées comme la destruction de systèmes solaires, la transformation des étoiles en supernova, etc. À la fin de la guerre, ils étaient incapable de vivre avec l’idée qu’ils avaient causé la venue des Purificateurs, et donc indirectement la disparition des E’birms, et ont préféré retourner à un état plus primitif.
    • Les Grandes Machines ont été mises en œuvre dans la galaxie par les Morz Avo, une espèce alliée. Une image montre qu’il s’agit bien de l’espèce de Vyarzaval, dont ils ont pu voir la vraie forme après sa mort.
    • Les Purificateurs ne sont pas entrés dans l’univers par un point précis qu’il serait possible de garder. Ils sont apparus partout simultanément lorsque les barrières se sont trop amincies. 
    • Il ne voit pas comment les civilisations actuelles pourraient les combattre, car elles n’ont ni les capacités magiques ni les connaissances physiques pour le faire. Leur seule chance est d’empêcher leur retour. Et comme les barrières naturelles mises en place par les E’birm sont en train de s’affaiblir, même cette action pourrait être difficile à accomplir. 
    • Il y a une centaine de Grandes Machines dans la galaxie, mais il ignore où elles se trouvent. Il sait par contre qu’elles sont toutes contrôlées à partir d’un centre de commande central dont il connaît les coordonnées, au centre de la galaxie près du gigantesque trou noir que les humains appellent Sagittaria A.
    • Les Qwardi ayant une mémoire raciale, l’implant dans leur cou est ce qui les empêchent de l’accéder. Ce qui inquiète Gustav, qui se demande quel sera les effets de son implant sur lui.
    • Les Focus sont les piliers de l’univers, et c’est sur eux que les E’birm se sont appuyés pour le rendre invivable aux Purificateurs. Il ne peut cependant pas dire s’ils en sont les créateurs. 
      • Le groupe se rappelle les paroles de Neoma dans la bibliothèque d’Alexandrie à l’intérieur de Yog-Sothoth, qui disait que la nature fondamentale et l’histoire de l’univers avait été refaite pour disperser les aspects divins dans des dimensions parallèles. Peut-être que les Focus ont été créés à ce moment mais de façon rétroactive, de façon à ce qu’ils aient fait partie de l’univers depuis sa création.
    • La machine ne peut sortir de cette place, et doit absolument garder son existence secrète.
    • L’Étincelle de Vie de Gustav n’est pas, contrairement à ce qu’il peut croire, dû à des soit-disants gènes E’birm, de toute façon c’est impossible. Elle est probablement d’origine divine, comme les arts martiaux de Shen et la musique de Phoebe. Cela constitue une autre preuve que la barrière entre les dimensions est en train de disparaître.
  • La machine transmet les coordonnées du centre de contrôle sur le mobile de Jeane.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s